La psychophanie et la communication facilitée

La Psychophanie

C'est une pratique qui permet à toute personne d'accéder à un registre émotionnel, affectif, existentiel, à des zones difficiles à exprimer par la parole. Dans une intention thérapeutique, la Psychophanie permet la mise en relation d'inconscient à inconscient et fait émerger l'expression écrite des ressentis profonds et des émotions du facilité.

En libérant le langage émotionnel, hors des constructions intellectuelles habituelles, elle révèle des obstacles, des noeuds inconscients qu'elle participe à résoudre. Elle a une valeur de dialogue avec soi-même et permet de s'approprier sa propre histoire...

 

La séance

La personne facilitée est assise à côté du “facilitant”, qui lui soutient la main et lui présente un clavier d'ordinateur. Nul besoin de mise en condition particulière, qu'elle soit psychologique ou physique. Le facilitant accompagne le mouvement de la main et lit les phrases qui s'inscrivent.
La succession des lettres et des mots s'impose au facilitant, sans que celui-ci ne connaisse à l'avance le contenu du texte.

 

La Communication Facilitée

 

La Communication Facilitée est un outil d'apprentissage qui permet aux personnes handicapées, privées de parole ou limitées dans la communication, de s'exprimer. En parvenant à faire part de leurs besoins, sensations, sentiments, elles acquièrent davantage d'autonomie dans l'expression quotidienne et obtiennent de leur entourage un changement de regard et une considération nouvelle.
Avec l'aide d'un partenaire qui lui soutient la main, appelé “facilitant”, le "facilité" apprend à désigner des objets, des images ou des mots écrits pour faire des choix dans la vie courante.
Grâce à cet appui, il parvient aussi à s'exprimer avec des mots et des phrases écrites sur un clavier de lettres en frappant volontairement avec son doigt.
Ainsi, se développent des capacités d'apprentissage, un plus grand désir de communiquer, entraînant souvent un mieux-être général.

Personnes concernées
Enfants et adultes autistes, trisomiques, IMC, polyhandicapés (même atteints de surdité ou de cécité), aphasiques, personnes atteintes de la maladie de Parkinson, d'Alzheimer, dans le coma…

 

 

 

Historique

Le concept de Communication Facilitée a été développé en Australie dans les années 1980 pour des enfants souffrant d'infirmité motrice cérébrale, par la pédagogue Rosemary Crossley, à partir de l'expérience de Rosalind Oppenheim aux Etats-Unis.
C'est au départ, un processus de communication destiné à pallier l'absence de langage chez des personnes dans l'impossibilité de s'exprimer.
Anne-Marguerite Vexiau, orthophoniste, a introduit en France la Communication Facilitée. Ses deux livres, "Je choisis ta main pour parler" chez Robert Laffont et "Un clavier pour tout dire" chez Desclée de Brouwer, témoignent de son expérience.
A partir de son travail auprès d'enfants handicapés, elle a étendu l'utilisation de la Communication Facilitée aux personnes valides, enfants et adultes. Cette utilisation de la méthode en communication profonde s'est avérée thérapeutique. On l'appelle la Psychophanie, du grec "psyché" âme et "phanein" mettre au jour.

 

 

 

réseaux sociaux